Ambassade de la République du Tchad en Allemagne

Botschaft der Republik Tschad in Berlin

logo

LE TOURISME DU IIIe MILLÉNAIRE

Terre ancestrale de rencontre entre les civilisations arabo-musulmane et négra-africaine, situé au coeur du continent, le Tchad est une destination touristique de rêve. Hospitalier, il accueille les voyageurs en quête d'une Afrique authentique et envoûtante, capable d'émerveiller le touriste le plus exigeant. La paix désormais rétablie, le pays mène une ambitieuse politique de développement de son potentiel touristique. Le charme des nuits sahéliennes Les amateurs de grands espaces se délecteront du Borkou-Ennedi-Tibesti, région nappée de dunes se déplaçant au gré des vents, couverte de cratères volcaniques et de canyons. Perdues dans cette immensité désertique, des grottes décorées de peintures rupestres témoignent d'une présence humaine séculaire. C'est ici que fut découvert le crâne d'Abel, vieux de de 3,5 millions d'années. C'est ici aussi que vient d'être déterré le crâne du nouvel ancêtre de l'humanité, Toumaï, qui donne au Tchad la vedette mondiale en matière de paléontologie. La beauté de cette région n'a d'égale que l'hospitalité des Tchadiens qui accueillent les visiteurs étrangers dans des palmeraies, enclos de fraîcheur et de verdure qui semblent surgir du néant, tels des mirages. Les touristes ne peuvent que s'y laisser envoûter par le charme secret des nuits sahéliennes. Les richesses de la culture tchadienne N'Djamena est le point de départ idéal pour découvrir les mille et une facettes de la culture tchadienne. Du musée Gaoui au centre artisanal de la capitale, la culture tchadienne dévoile ses richesses. La centaine d'ethnies qui constituent l'entité nationale entretiennent chacune un art de vivre, une tradition, un folklore et un artisanat. Cette diversité comble la curiosité de touristes toujours avides de nouveautés. Un jour, ils s'émerveillent devant les cases-obus des pays mouloui et mosgoun des bords du Logone. Le lendemain, les voilà qui admirent les cases sur pilotis d'Ere. Même embarras du choix en ce qui concerne l'artisanat : tapis, godon (tissus de coton filés et tissés à la main), maroquinerie, vanneries, céramiqu,es, stafolklorique tues, lances, calebasses pyrogravées, etc. Mais le Tchad est d'abord une joie de vivre qui s'exprime en toutes circonsles tances. Naissance, mariage, départ ou retour de voyage, événement politique ou religieux, tout est prétexte à la fête. Quand ce ne sont pas les flûtes aigrelettes des Kotokos qui jouent sous la voûte étoilée, le visiteur se laisse emporter par les danses des Mboums de Baïbokoum ou des Sara-Kabas de Kyabé, pour n'évoquer que les plus célèbres d'entre elles. La musique est omniprésente. Elle rythme la vie culturelle du pays, au même titre que les tournées des troupes théâtrales et ballets nationaux qui ont conquis l'opinion publique africaine à l'occasion de nombreux festivals. Une faune riche et variée Autre atmosphère, autre atout: le lac Tchad situé à l'ouest du pays. Depuis la station balnéaire de Douguia, des excursions permettent de découvrir les îles flottantes et une faune aquatique et terrestre très riche. Les passionnés d'oiseaux s'attarderont au lac Fitri, zone de renommée internationale, reconnue par la convention de Ramsar comme réserve de la biosphère. Le Tchad possède de fait l'une des plus importantes réserves d'animaux du continent africain. Rhinocéros, éléphants, girafes, antilopes, panthères, hyènes, Iynxs, singes, crocodiles, pythons et autres reptiles sont autant de prétextes à des safaris dans les Parcs nationaux de Zakouma et de Manda, ainsi que dans les sept réserves du pays. Toumaï, l'ancêtre de l'humanité La découverte présentée le 10 juillet par le professeur Michel Brunet de l'université de Poitiers fait du Tchad le berceau de l'humanité. Le fossile retrouvé dans le Djourab tchadien est en effet vieux de 7 millions à 8 millions d'années. Cette découverte scientifique ouvre de nouvelles perspectives pour le Tchad qui amorçait déjà son décollage économique avec un gigantesque projet pétrolier, le plus grand investissement actuel d'Afrique subsaharienne. Une capacité hôtelière en progression Le parc hôtelier tchadien se limitant actuellement à une vingtaine d'établissements, l'État s'est fixé pour objectif d'améliorer sa capacité d'accueil, tant d'un point de vue quantitatif que qualitatif. Les autorités de N'Djamena veulent créer un cadre juridiquefavorable aux investissements privés afin de favoriser l'émergence d'enseignes hôtelières dans les principales grandes villes du pays et de pouvoir alors organiser de véritables circuits. Le Tchad deviendra ainsi « la » destination touristique africaine du IIIe millénaire.
Le chef de l etat Biographie