Ambassade de la République du Tchad en Allemagne

Botschaft der Republik Tschad in Berlin

logo

1. Une priorité: les infrastructures

En ce mois de juillet 2006, de nombreux embouteillages et de multiples déviations en raison des travaux paralysent N’Djamena. Témoignage que les choses bougent positivement dans un pays longtemps meurtri par la guerre. Réhabilitation et extension du réseau routier: c’est à ce rythme que vibre la capitale tchdienne. Les plus hautes autorités se sont résolues à désenclaver l’ensemble du pays, en s’appuyant sur le slogan: « La route du développement passe par le développement de la rout.» Rendre plus fluide le déplacement des personnes et des biens à l’intérieur du territoire national et relier aisément le Tchad à ses voisins: telle est l’une des priorités du gouvernement. Lancés en 2003, les travaux de construction de la route reliant Moundou (au sud du pays), la capitale économique tchadienne, à la ville de Ngaondéré, au Cameroun, sont terminés et ont été officiellement réceptionnés au mois de juin dernier par le Premier ministre Pascal Yoadimnadji, Sur la même lancée, les travaux entamés sur l’axe N’Djamena-Abéché avancent narmalement, rapprochant le Tchad du Soudan. Faciliter les contacts entre le Tchad et la République centrafricaine figure également en bonne place dans l'agenda. L'extension d'un réseau routier fiable est, en effet, un tremplin au développement commercial, mais aussi une limite aux attaques des bandes armées qui profitent de l'état lamentable des voies de communication. Tenant compte de l'immensité du pays et de son enclavement géographique, le chef de l'État Idriss Déby Itno a mis un accent particulier sur le développement des infrastructures aéroportuaires sur l'ensemble du territoire national. Grâce à un environnement juridique favorable, une compagnie de droit tchadien, Toumaï Air Tchad, a vu le jour le 8 mars 2004. En plein essor, elle s'impose comme une compagnie sérieuse, à la grande satisfaction de la population.
Le chef de l etat Biographie